Dyki Dushi

         Compagnie suisse romande de création, transmission,          production, médiation et recherche en spectacle vivant                    

 

"Le théâtre pour expérimenter non seulement l'humain, mais ses interactions possibles avec son environnement. Relationnel, spatio-temporel, émotionnel ou encore physique. Le théâtre pour explorer la complexité de l'être, au-delà des frontières. Frontières géopolitiques, frontières artistiques, frontières intérieures. Décloisonner pour mieux se positionner. Sortir de la zone de confort pour mieux sentir ses limites, en comprendre leur nécessité ou leur présence désuète. Enfin, le théâtre pour préserver la beauté. Terme subjectif, mais valeur essentielle d'une humanité unie, tolérante et bienveillante. Toujours avec une touche de poésie, une touche d'humour et une écoute de l'instant présent. Le théâtre, une expérimentation de la notion de liberté, de pair avec une certaine forme d'humilité. Face à soi, face à l'autre, face à la vie."

Inscription à notre newsletter

Que donne-t-on à (perce)voir sur scène ? Le spectacle vivant permet une plongée dans un monde vaste, dans des contrées inconnues d'où naissent des désirs, des élans de vie, des motivations et de nouveaux questionnements. Notre défi est de toucher au besoin d'élargissement de la pensée et d'encouragement à rêver dont chaque individu a besoin. Pour cela, nous encourageons chez Dyki Dushi une pratique approfondie du mouvement par la danse et le sport. Nous cherchons à réveiller le corps physique et sensible du performeur afin de libérer dans tout l'espace du théâtre le jeu des « hormones du plaisir » si nécessaires pour se remettre à rêver, tout en éveillant la présence singulière de chacun.e à soi, aux autres, et à l'imaginaire pour créer ensemble les sens possibles des diverses situations mises en jeu. Nous abordons donc le travail de plateau par une plongée dans la physicalité de l'acteur : déverrouillage des articulations, pratique sportive, conscience du souffle, musicalité des gestes, souplesse, etc. Par cette approche, le corps investi peut alors toucher aux dimensions imaginaires encapsulées dans les tissus de son propre corps. Ainsi, non seulement le jeu devient unique et magnifique mais le performeur ressent une grande joie à l'incarner. 

 

Nous aimons le spectacle vivant pluridisciplinaire : notre théâtre est nourri par la danse, la musique, le cirque, les arts visuels et les arts plastiques, que nous convions pour développer un récit aux portes d'entrée multiples grâce à une approche des personnages, du texte et de l'espace perceptibles par les sens. Nous mettons à profit la pluridisciplinarité pour créer des montages d'image-texte-son générant eux-mêmes des perceptions questionnant la liberté censée être la nôtre, stimulant le spectateur dans sa propre liberté de créer ses associations et ses ressentis.

 

Notre démarche pluridisciplinaire permet une mise à l'épreuve empirique des perceptions, des dires et des actes en concurrence sur le plateau. Cela correspond à une esthétique qui, nous l'espérons, déjoue les tentatives d'explications totalisantes et non-réfutables du monde. Nos corps sont des corps singuliers, sensibles - à l'opposé de corps idéalisés, normés et « supérieurs » des totalitarismes et de la société de consommation. Nous explorons comment valoriser ces potentiels-là, comment nous affranchir de ces normes pour accéder à la réalité vivante de chacun. Notre travail est de questionner cette quête de sens et de « bonheur » dans ses expressions physiques et sociales, en restant attentif à comment s'organise la subjectivité dans le rapport aux corps et aux vécus singuliers de chacun, performeurs et spectateurs. Ce qui se joue dans et entre les corps sur scène est capital.

contact@dyki-dushi.ch - whatsapp +41 79 773 15 68 ; téléphone +41 79 773 15 68 ou +33 6 82 76 57 93 - facebook : dykidushi

« La danse occidentale s'est débarassée de ses faux-sens et a inventé – ou réinvente – l'idée que le sens, en danse, ne tient pas à une histoire, mais à un mouvement. (…) Un personnage de danse, est-ce que ce n'est pas cela ? Un corps faisant des gestes non-stéréotypés, qui éveille en nous des émotions ou des compréhensions inconnues. »

Mai 2018, Akaji Maro ou le Personnage qui retrouvait les gestes
FranceCulture, Charles Dantzig, émission Personnages en personne